Anouk & Mary

01/03/2017

….ou Moi sur Toi

L’Expression:

Quelle soit en lettres ou de peinture
Rien ne saurait traduire ce que dit, l’être

Qu’en ma plume ou ma peinture
Cela soit témoin d’infinie gratitude

Tenue, dans une certaine mesure ou démesure,
Contenu, d’un illimité dans un substitut limité

Ici le beau est terni, la légèreté lourde
La grâce est. La Beauté réside.

Une lumière sort de l’ombre, éclatante
Le noir alors apparaît s’estompe

Peintures et poèmes sont de ma main.

……………

Mary Lou Moi

Mise à Jour (1.80/1.40 mètres)

 

 

Sage en mon Antre Mary Lou

Sage en mon Antre (0.84/1.42)

Maitre en sa demeure le sage ne dit rien
Il regarde, observe, la totalité
En un visible et un invisible
L’un il le voit, l’autre il le connait.
C’est en cela que se tient sa/la sagesse
L’un lui montre, l’autre lui donne
C’est dans cela, entre, qu’il la/se reconnait.

………………………….

La Négresse Blanche

La Négresse Blanche. Béatitude (2.60/1.40)

Elle est sortie là comme ça, déchirant le drapé d’une noirceur. Point incisif dans son motif. Soudain ses dents ont percé ce rideau noir. Un tendre sourire éclatant s’est affiché, défiant toutes voiles sombres. Cette Négresse Blanche est née d’un jour serti de brouillard. La Belle s’est parée de ce qu’il y avait de plus beau en elle….. Lumière….!  Comme un phare éternel éclairant marins et marines dans leurs tristes désespoirs,  son âme scintillait de milles étoilesElle est apparue, m’est apparue, cette beauté d’un ciel, richesse d’une terre, je m’en suis accaparée. Elle était moi, j’étais cela , Elle.

…………………..

Toi Amour, HOMni-Présence (1.11/1.41)

Homme, objet de désirs, désiré
Qu’un regard souligne, sous lignes
De plumes, pose de traits, prose d’attraits
Sous l’oeil expert, faits express
En sa bouche retenus, de touches répandues
Toi, homme nie présence
Amour omniprésent                                                                                                             Toi Amour Mary Lou

 

 ……………………………

 

Suit la ligne du parti……Sensualité( 1.35/0.92)

Désir Mary Lou

………………………..

Femme Paon Plume Mary Lou   et….modèle pas encore peint, a venir

 

Femme paon Plume… (0.87/1.28)

Beau diable en gueule
Qui se voudrait fourchue
Belle gueule sans queue
En sa langue douce et pleine

Suce-moi le corps, aspire-moi sans efforts
Prends-moi le cœur, soulève-moi dans ton creux
Qu’une plume si habile témoigne en sa légèreté
Des mots comme des gestes remplis de souplesse

Griffe dehors et tentacules en approche
Raclant ainsi le papier, bafouant la morale
Que du geste en son élan, tend à inscrire
Toute la beauté de sa magnifique essence

Encre marine, contenant entre ses lignes
Toute la noblesse d’un monde qui s’anime
Recueil de poésie, en sa demeure, s’érige
Comme un chant s’élevant contre tous vents

Caricatures et brouillons d’une espèce en voix
En voie de disparition, et qui dans l’étreinte
De temps en feu, tentent une trouée, déchirant
Ainsi les lois, fragiles et rigides en leurs manières

Faillite des lendemains, croupissant de leurs limites
Endeuillés par leurs regards tournés en des passés
N’offrant que macabres espoirs en désespoirs
Que dieu ou diable, en restent à douter d’eux-mêmes

Nous sommes nymphes, et qu’importe si notre jour ne dure
Qu’une nuit. Car en ce laps de temps, il est donné
De n’être que le plein d’un mouvement va et vient
Le Battant d’un dieu, masqué d’une façade endiablée
…Homme Plumes décrites (0.87/1.28)

 

 

……………………………….

 

 

Demain, histoire d’un jour…

En des mains, pleines de richesses
Plein de sagesse, en deux mains

Jointes, en une pièce
Comme des conjoints

Face à face, en prière
Dos à dos, à l’envers

Mais sages en volonté
Messagères en bonté

Ouvertes comme un livre
Elles se livrent, offertes

Sans traces à laisser
Sans tracas à donner

Savantes en leur cœur
Aimantes comme deux soeurs

Douces en leurs grains
Douceur en leurs gestes

De leurs plumes habiles
Légères comme des plumes

Prière Mary Lou

Prière (0.69/0.96)

Il était une main écrite
Elle, une main d’artiste

Libre et généreuse
Libérée et heureuse

En cette main-courante
Lettres émouvantes

Sur ce papier des lys
En cette prose délice

Y glisser un message
A effet de massage

Prendre son désir en une main
Tendre ce désir en une autre main

Lui prendre sa main, l’embrasser
Tendue, y déposer un baiser

En ça maintenir
En sa main tenir

Oser toucher sa paume et
Laisser son baume la toucher

…histoire sans lendemains.

 

Prière Mary Lou

ConJoints (0.69/0.93)

 

Délicieux Tango!

Diable au corps, Déesse de feu……  Passion du jeu, en pas de deux
Danser, les yeux dans les yeux……….Tanguer, coeur contre coeur
Rythmes endiablés…………………………. en mouvements saccadés

Dieu en lui, diablesse en elle………Fusion d’enjeux, à quatre pieds
Danser, tête contre tête………………..Tanguer main dans la main
Accords parfaits……………………………….de va et vient équilibrés


L’un mène l’autre, elle…………………………………dans ses bras, lui
Danser, l’un près de l’autre………………..Tanguer,  l’un avec l’autre
Cadences judicieuses………………………………en délices impétueux

L’un est l’autre, elle et lui………………………………..en un ensemble
Deux, pas à pas, dansez!……………………………en une unité, versez!
Duo des plus harmonieux…………………………en des plus désireux

Tango Mary Lou

 

 

…………………………………

 

 

Tendresse Mary Lou

Tendre nous, ou « l’ouverture » de Nabucco (0.90/1.31)

…………………………

 

Con jonction de corps-ordination ou Point d’Elévation (……en cours)

 

Acte ….d’Absolution …d’Amour (……..en cours)

 

A&M

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

virginiegroleausculpteur |
groupedesartisteslamballais |
lafeteduslipetdesartspasmorts |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | luniversdelolomarjo2001
| artbyremiswora
| forgedugentleman